Accueil du site En bref > Vaccination contre le COVID 19

Vaccination contre le COVID 19

Contenu de la page : Vaccination contre le COVID 19

La stratégie vaccinale, arrêtée par le ministre des Solidarités et de la santé, vise à déterminer les personnes prioritaires à la vaccination, en fonction des enjeux de santé publique et de l’arrivée progressive des doses de vaccins. A compter du 18 janvier 2021, la campagne de vaccination s’accélère. Toutes les personnes âgées de 75 ans et + et les personnes atteintes de pathologies à haut risque sont désormais concernées.

La vaccination permet de se protéger et de protéger les autres. Couplé avec les mesures barrières, le vaccin contribuera à maîtriser l’impact de l’épidémie de la Covid-19 sur le long terme. Selon la Haute autorité de la Santé (HAS) , les premiers objectifs du programme de vaccination seront de réduire les formes graves et la mortalité dues au virus.

Une vaccination en cinq phases Le 30 novembre 2020, la Haute Autorité de Santé a donné ses recommandations sur la vaccination contre la COVID-19 et a établi cinq phases de vaccination, selon les types de publics :

Les phases 1, 2 et 3 permettront la vaccination de l’ensemble des personnes à risque de forme grave, avec pour objectif de réduire les hospitalisations et les décès, ainsi que les personnes fortement exposées au virus.

Les phases 4 et 5 permettront d’ouvrir largement la vaccination aux plus de 18 ans sans comorbidités.

Le Gouvernement a décidé de suivre ces recommandations et a élargi lors de la première phase la vaccination aux professionnels de santé et assimilés (pompiers et aides à domicile) de plus de 50 ans.

Qui peut se faire vacciner actuellement ? Le déploiement de la vaccination se fait progressivement suivant une logique simple : la priorité est donnée aux publics les plus vulnérables au virus et les plus susceptibles de développer des formes graves de la maladie. La vaccination dans les EHPAD a débuté fin décembre.

Peuvent à ce jour bénéficier de la vaccination :

  • les résidents en EHPAD et USLD, qui sont vaccinés directement dans les établissements ;
  • les personnes âgées séjournant dans les établissements de santé et en services de soins de suites et de réadaptation ;
  • les personnes âgées hébergées en résidences autonomie, résidences services et autres lieux de vie spécialisés, ainsi que dans les foyers de travailleurs migrants ;
  • les personnes en situation de handicap vulnérables hébergées en maisons d’accueil spécialisées et foyers d’accueils médicalisées ;
  • les professionnels de santé (et autres professionnels des établissements de santé et des établissements médico-sociaux intervenant auprès de personnes vulnérables), y compris les professionnels libéraux, les aides à domicile intervenant auprès de personnes âgées et handicapées vulnérables et les sapeurs-pompiers, lorsqu’ils ont plus de 50 ans et / ou des comorbidités*** *** L’obésité (IMC>30), particulièrement chez les plus jeunes ; la BPCO et l’insuffisance respiratoire ; l’hypertension artérielle compliquée ; l’insuffisance cardiaque ; le diabète (de type 1 et de type 2) ; l’insuffisance rénale chronique ; les cancers et maladies hématologiques malignes actifs et de moins de 3 ans ; le fait d’avoir une transplantation d’organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques ; la trisomie 21.

A partir du 18 janvier 2021, la vaccination est étendue :

  • aux personnes âgées de 75 ans et plus
  • aux personnes présentant l’une des pathologies suivantes conduisant à un très haut risque de forme grave Il s’agit de personnes : atteintes de cancer et de maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie ; atteintes de maladies rénales chroniques sévères, dont les patients dialysés ; transplantées d’organes solides ; transplantées par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques ; atteintes de poly-pathologies chroniques, avec au moins deux insuffisances d’organes ; atteintes de certaines maladies rares (voire liste sur le site du ministère de la santé) ; atteintes de trisomie 21.

Les centres de vaccination en Ille-et-Vilaine Plusieurs centres de vaccination sont ouverts dans le département. Ils accueillent les personnes listées ci-dessus souhaitant se faire vacciner, exclusivement sur rendez-vous. Progressivement, des centres de vaccination supplémentaires viendront compléter ce dispositif.

Les implantations actuellement retenues visent à mailler le territoire tout en tenant compte des contraintes logistiques liées à la conservation du vaccin. Ces centres respectent un cahier des charges exigeant garantissant un fonctionnement sécurisé du processus de vaccination.

Fougères - Redon - Rennes (3 sites) - Saint-Grégoire - Saint-Malo (2 sites) - Vitré

En images

retour en haut de page


Liens pratiques

Mairie d’Etrelles
2 rue Julien Caillel
35370 ETRELLES

horaires d’ ouvertures habituelles :
le lundi : 14h-17h
le mardi, mercredi, vendredi : 9h-12h15 /14h-17h
le samedi : 9h-12h

Accueil fermé :
le lundi matin,
le jeudi toute la journée sans permanence téléphonique.

tél : 02 99 96 62 11
fax : 02 99 96 53 37
accueil etrelles.bzh

Accès privé